Apprendre à résoudre les conflits

écrit le 24 juillet 2019
publié dans Uncategorized

Dans les articles précédents, nous avons évoqué les risques des non-dits et aussi ceux des conflits vécus sur un mode réactionnel.

Comment vivre des conflits relationnels ? Comment faire en sorte que les conflits nous fassent grandir et améliorent la relation plutôt que de la dégrader?

Il y a 3 étapes selon moi à respecter :

1ère étape : Savoir reconnaître un conflit

Il s’agit de s’écouter suffisamment pour savoir ce qui se passe à l’intérieur de soi et d’oser le reconnaître. Est-ce que je me sens gêné, mal à l’aise, en colère… ? Oser se le dire est le premier pas pour avancer. Ne pas réprimer ses émotions et écouter notre petite voix intérieure.

2ème étape : Oser s’affirmer

Il s’agit ici de dépasser la fameuse peur du conflit et de sortir du non-dit pour affirmer qui nous sommes. Oser être différent de l’autre, sans peur d’être rejeté ou désapprouvé. C’est une étape importante, elle montre que nous sommes matures relationnellement, que nous pouvons exister sans avoir toujours l’approbation des autres.

3ème étape : Utiliser des outils de communication

Enfin, pour que cela fonctionne, c’est-à-dire pour préserver la relation et ne pas entrer en guerre, il sera très important de savoir communiquer, c’est-à-dire de pouvoir se dire sans être dans le réactionnel : apprendre à dire « je », à ne pas accuser, dévaloriser, critiquer l’autre…

Alors nous aurons une chance de faire du conflit une formidable opportunité de croissance personnelle et relationnelle !

Vous trouverez dans mon blog plein d’outils pour vous aider en ce sens à communiquer avec bienveillance.

Pour vous simplifier la tâche, j’ai créé un atelier en ligne pour vous apprendre à résoudre vos conflits.

Il s’agit d’une méthode simple, accessible à chacun, pour recconnaître ses conflits, oser s’affirmer et résoudre ses conflits sans violence.

Je vous propose de la découvrir ici :

http://www.lescheminsdelarelation.com/atelier-a-faire-chez-soi-apprendre-a-resoudre-les-conflits/

Cet atelier demande 15 minutes par jour de travail pendant un mois environ. Après cela, vous aurez une meilleure compréhension de vous-même, vous saurez mieux vous affirmer et vous disposerez d’outils pour résoudre vos conflits.

Je suis à votre disposition pour en discuter avec vous.


Pourquoi avons-nous si peur des conflits ?

écrit le 23 juillet 2019
publié dans La communication relationnelle Tags: , ,

Dans mon  précédent article, je vous ai parlé des non-dits et de leurs conséquences néfastes sur nos relations.

Les non-dits polluent les relations, alors que les conflits peuvent les nettoyer, à condition que ces derniers soient traités sur un mode relationnel.

Par rapport à la notion de conflit, beaucoup de personnes sont en difficulté. Elles préfèrent taire leur position ou leur désaccord, plutôt que de risquer de se confronter à l’autre. Cela crée des tensions, des non-dits…en fait, il y a alors un conflit larvé qui ne peut être résolu tant qu’il n’est pas ouvert.

Vous avez déjà certainement vécu l’expérience de conflits vécus sur un mode agressif ou débouchant sur une rupture de la relation…

Notre peur du conflit nous parle souvent de notre peur d’abîmer la relation. Et plus la relation est importante, intime, plus nous pouvons craindre de la blesser.

Lorsqu’on ne sait pas communiquer, le conflit est effectivement une situation à risque qui peut nous amener à :

  • faire des reproches à l’autre
  • bouder
  • arrêter la relation
  • dire des choses qu’on ne pense pas vraiment sous le coup de la colère
  • prendre des décisions extrêmes qu’on regrette ensuite
  • nous isoler des autres…

Bref, les conflits peuvent nous mettre dans le réactionnel.

Pas étonnant que nous  les fuyions  !

Alors comment vivre des conflits relationnels ? Comment faire en sorte que les conflits nous fassent grandir et améliorent la relation plutôt que de la dégrader?

En tous les cas, sachez qu’il est possible de préserver une relation, même en cas de conflit !

Je vous partage très prochainement mes conseils pour mieux vivre ses conflits.

Le non-dit, ce poison de la communication

écrit le 22 juillet 2019
publié dans La communication relationnelle Tags: , ,

ConflitUn des plus grands poisons de la communication est le non-dit.

Quand je parle du non-dit, je ne parle pas des choses que nous choisissons de taire par pudeur ou par respect de notre intimité. Cela bien sûr nous appartient et nous pouvons en toute liberté garder notre jardin secret, il s’agit en l’occurrence d’un choix.

Avec le non-dit, je parle plutôt des choses que nous taisons parce que nous n’osons pas les dire. C’est souvent la peur du conflit qui nous conduit à ne pas faire telle remarque, à ne pas dire que nous avons mal vécu une situation, une parole.

Il s’est donc passé quelque chose avec une personne et nous n’arrivons pas à lui dire. La communication est bloquée d’une certaine façon.

Et un jour, ce qui n’a pas été dit sera exprimé, d’une façon ou d’une autre. Soyez-en sûr, une occasion se présentera et le non-dit ressortira, et de façon généralement plus réactionnelle.

Par exemple, dans un couple, une femme vit mal que son partenaire n’ait pas pensé à lui offrir des fleurs à la St Valentin. Au lieu de lui dire, elle garde cela en elle et ne lui parle pas de sa frustration. Plusieurs jours plus tard, sur un tout autre de sujet, alors que son partenaire lui dit qu’il rentrera plus tard un soir, elle se met en colère et lui reproche de ne jamais penser à elle ! Ces deux situations cumulées ont conduit cette femme à réagir de façon exagérée.

Si elle avait osé dire sa frustration, sa déception au moment où elle la vivait, les choses auraient sans doute pris une autre tournure.

C’est pourquoi, même si cela est difficile, il vaut mieux dire les choses au fur et à mesure qu’on les traverse. A mon cabinet, je reçois des couples qui se reprochent parfois des choses qui datent de plusieurs années. Certes, il n’est jamais trop tard pour remettre de la parole, mais plus on attend, plus il y a de la rancœur, de l’amertume qui vont abîmer la relation.

Un jour, j’évoquais justement cela dans une classe de collégiens, et l’un d’eux m’a répondu : « oui mais si on dit les choses, alors on va se disputer? ».

Oui, c’est vrai, peut-être que l’on va se disputer, lui ai-je répondu. Et c’est plutôt sain de se disputer. On n’est pas obligé de s’insulter et de se déchirer pour cela 😉 Quand on ose se positionner, sortir du non-dit, on peut passer d’un conflit larvé à un conflit ouvert. On peut se dire les choses et résoudre le conflit.

Je vous en parle plus longuement très prochainement !

La dépendance affective

écrit le 30 mai 2019
publié dans Uncategorized

Journée de la non-violence éducative

écrit le 30 avril 2019
publié dans Uncategorized

Mardi 30 avril, c’est la journée de la non-violence éducative. Une journée pendant laquelle nous sommes tous invités à réfléchir à des moyens non-violents d’éduquer nos enfants.

Il existe des moyens autres que la violence pour être en relation avec nos enfants, mais nous ne savons pas toujours comment faire autrement…

Alors, afin de contribuer à cette journée, je vous propose de découvrir la Méthode ESPERE dans la relation parent-enfant à travers quelques repères.

Voici la vidéo :

Je vous invite à me laisser si vous le souhaitez un commentaire ou à me poser des questions.

A bientôt !

3 étapes pour mieux vivre avec ses émotions

écrit le 17 avril 2019
publié dans Uncategorized


Dans les formations et les ateliers que j’anime sur le thème des émotions, je suis toujours surprise par l’intolérance émotionnelle , mais aussi par cette tendance à rejeter la responsabilité de ses propres émotions sur les autres :

« il m’a mis en colère »

« elle m’énerve »

« son comportement me rend triste »…

Tant que nous accusons les autres, nous faisons l’économie du changement personnel.

Non, les autres ne sont pas responsables de ce que nous ressentons, même si leur comportement ou leurs paroles peuvent parfois nous servir de déclencheur.

Mieux vivre avec ses émotions nécessite de prendre conscience de cela : nous sommes seuls responsables de ce que nous ressentons.

Il est donc urgent si nous voulons que les choses s’améliorent, que nous tentions de comprendre ce qui se passe en nous.

Pour faire ce cheminement, je vous propose 3 étapes à suivre.

1) Mieux connaître ses émotions

Il s’agir d’abord de partir à la découverte de de ce que vous ressentez : apprendre à écouter ces émotions qui vous traversent, découvrir cette richesse intérieure (si, si!).

Pour cela il est utile de se rappeler que les émotions sont naturelles et ont chacune une fonction. Être à leur écoute va vous permettre de mieux vivre votre vie, d’être attentif à ce qui est bon pour vous et à ce qui ne l’est pas.

2) Mieux comprendre ses émotions

La 2ème étape consiste à comprendre pourquoi vous êtes parfois si touchés : pourquoi ressentez-vous des émotions parfois disproportionnées par rapport à l’événement ? Il sera nécessaire de vous interroger pour cela sur votre histoire personnelle.

Ensuite, il s’agira d’apprendre à ne plus rejeter la responsabilité sur les autres : développer sa conscience pour ne plus réagir face à l’autre, ne plus être dans un réactionnel qui abîme les relations.

3) Apprivoiser ses émotions

Enfin, pour mieux vivre ses émotions, il est important d’avoir à sa disposition des moyens simples d’apaisement en cas de crise émotionnelle : avoir un ou plusieurs outils pour retrouver une sérénité émotionnelle.

Vous pouvez glaner au fil des lectures et sur le net beaucoup d’informations qui vous permettront de faire ce cheminement en 3 étapes.

Pour vous simplifier le travail, j’ai créé un atelier pratique « Mieux vivre avec ses émotions » où je vous ferai suivre ce cheminement pas à pas.

Il s’agit d’une méthode simple, accessible à chacun, pour connaître ses émotions, les comprendre et les apaiser.

Je vous propose de la découvrir ci-dessous :

Cet atelier demande 15 minutes par jour de travail pendant une dizaine de jours. Après cela, vous aurez une bonne compréhension de vos mécanismes émotionnels et disposerez d’outils pour apaiser vos émotions.

Je suis à votre disposition pour en discuter avec vous.

Les solutions pour mieux vivre avec ses émotions

écrit le 16 avril 2019
publié dans Uncategorized

Hier, je vous ai parlé de l’intolérance émotionnelle, ce phénomène présent chez beaucoup de personnes qui consiste à ne pas accepter ses émotions ou celles des autres.

Et je vous demandais : comment faire pour apprivoiser ses émotions ?

Certaines personnes voudraient ne plus ressentir d’émotions ou presque : être le plus possible serein, zen… Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous mais dans un monde où le stress est très présent, avec les multiples obligations et activités de nos vies, cela me paraît pour l’instant impossible 😉

Nous vivons dans un monde en mouvement et nous sommes très sollicités ; nos émotions sont des réactions à ces sollicitations.

J’en reviens donc à mon interrogation : Comment apprendre à vivre avec ses émotions ?

Il ne vous a peut-être pas échappé qu’il existe plusieurs méthodes : TIPI, EFT, yoga, sophrologie, méditation…Chacune de ces méthodes a des avantages et peut vous permettre de mieux vivre avec vos émotions et de vous apaiser. Je pratique moi-même certaines de ces méthodes et je m’y suis formée.

Vous vous demandez peut-être comment vous y retrouver dans toutes ces approches, laquelle choisir pour vous personnellement. Et puis ce sont des méthodes qui peuvent prendre du temps et coûter de l’argent ou alors elles demandent de la constance et de la motivation pour être suivies.

Voici selon moi quelques repères pour choisir une approche pour mieux vivre ses émotions :

  • cette méthode devrait vous permette de vous apaiser en cas de difficulté ou de gêne émotionnelle (anxiété, colère, tristesse…), c’est-à-dire de vous aider à gérer la crise
  • cette approche devrait, pour être complète vous permettre également de décoder le message de votre émotion et vous aider à comprendre votre ressenti. Ce deuxième point est tout aussi important, car c’est ce qui fait que vous allez vous apaiser dans la durée, avoir confiance en vos ressentis et devenir plus conscient.

Il se trouve que j’anime régulièrement des formations pour les professionnels pour les aider à canaliser leurs émotions et j’ai été amenée à leur donner une méthode simple pour les aider à mieux vivre avec leurs émotions, à partir de différents outils auxquels je me suis formée. Une synthèse en quelque sorte, simplifiée pour tout savoir sur ses émotions et apprendre à les apaiser. J’ai décidé de partager avec vous cette méthode.

Rendez-vous demain pour que je vous en parle !

Vous pouvez partager dans les commentaires les méthodes que vous utilisez pour mieux vivre vos émotions.

L’intolérance émotionnelle

écrit le 15 avril 2019
publié dans Uncategorized

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un phénomène que j’observe souvent dans mes séances ainsi que dans les ateliers et les formations que j’anime : l’intolérance émotionnelle. J’appelle ainsi le fait de ne pas tolérer ses propres émotions et celles des autres : de nos proches, de nos collègues, de nos enfants…

Nous rejetons ou reprochons aux autres ou à nous-mêmes quelque chose qui est en fait bien naturel : nos émotions . Cela se traduit par des injonctions « ne t’énerve pas, ne sois pas inquiet ! » ou bien « je ne devrais pas ressentir de la peur, de la tristesse ». Certaines personnes éprouvent également un sentiment de culpabilité ou de la honte quand elles expriment ce qu’elles ressentent.

La croyance que les émotions sont le signe d’une fragilité ou d’une faiblesse est encore bien ancrée dans notre société. Nous croyons que nous ne devrions pas ressentir ce que nous ressentons, et donc que nos réactions ou celles des autres sont mauvaises, inadaptées etc…

J’ai l’impression de passer mon temps à expliquer que ressentir des émotions est le signe que l’on est vivant et que ces émotions nous délivrent des messages ! Car oui, les émotions nous délivrent des messages importants sur nous-mêmes.

Si les émotions nous dérangent tant, c’est aussi parce qu’elles nous débordent parfois et peuvent nous amener à poser des actes ou à prononcer des paroles que nous pouvons regretter par la suite.

Comment faire alors pour entendre le message de nos émotions sans nous laisser complètement déborder ?

Pour moi, les émotions sont une partie de nous un peu sauvage qu’il s’agit d’apprivoiser plutôt que de faire taire.

Comment faites-vous pour apprivoiser justement vos émotions ? Quelles solutions avez-vous mis en place dans votre vie ?

Je vous invite si vous le souhaitez à laisser un commentaire et je continuerai à vous parler des émotions demain.

Un rendez-vous incontournable pour la famille ESPERE

écrit le 8 avril 2019
publié dans Uncategorized

Bonjour à chacun,

Vous êtes nombreux à lire mon blog et à me remercier de ce qu’il vous apporte.

Tout ce que je partage avec vous fait partie de la Méthode ESPERE, cette approche de la communication bienveillante créée par Jacques Salomé.

Cette approche a transformé ma vie, mes relations et puis aussi ma vie professionnelle puisque j’ai changé de métier !

Tous les 2 ans, l’Institut ESPERE International organise un colloque à Paris, afin de permettre à tous les praticiens adhérents de se retrouver. Cette année, ce sera les 18 et 19 mai.

Nous avons la possibilité en tant qu’adhérents de recommander des personnes, déjà sensibilisés à la Méthode ESPERE et qui voudraient venir au colloque.

Je vous passe donc le message : si vous avez envie de venir à ce rendez-vous qu’est le colloque, je serais ravie de vous y retrouver (car j’y serai, bien sûr)!

Voici le lien avec toutes les informations pratiques et le contenu du colloque:

https://www.institut-espere.com/colloque.php

Le colloque est un moment de partage, d’échange, vivant, à l’image de la Méthode et je trouve que c’est un rendez-vous particulièrement ressourçant et dynamisant.

Si vous avez envie de venir, je vous invite à me le dire par mail ou par commentaire afin que je vous envoie un code de recommandation pour vous inscrire.

N’hésitez pas à poser vos questions en commentaire !


Au sujet de la restitution symbolique…

écrit le 19 mars 2019
publié dans Uncategorized

Voici une vidéo que je viens de faire pour répondre à quelques questions qui m’ont été posées à ce sujet :

  • Que faire si j’ai peur de restituer à quelqu’un ?
  • Que faire si je reçois une démarche de restitution ?

Réponses ci-dessous :

Pour en savoir plus sur la restitution, vous pouvez aussi consulter l’article suivant :

https://blog-espere.com/comment-faire-une-restitution-symbolique-avec-la-methode-espere/

quis dapibus sem, nec neque. felis consequat. venenatis leo