Nos relations pendant le confinement

Anaïs EUVERTE écrit le 9 novembre 2020
Publié dans Uncategorized

Ce nouveau confinement transforme nos habitudes de vie déjà précédemment bouleversées. Sur le plan relationnel, nous pouvons avoir à faire face à plusieurs défis :

– entretenir des relations de qualité avec les personnes qui vivent avec nous ;

– prendre soin des relations avec les personnes que nous ne pouvons pas voir pendant le confinement ;

– avoir des points de vue divergents avec les personnes avec qui nous échangeons (notamment sur le thème de la crise sanitaire)…

Comment se passent ces défis pour vous ?

Nos relations avec les autres peuvent être mises à rude épreuve durant cette période.

Or notre santé psychique, notre bien-être sont aussi dépendants des relations que nous avons avec les autres. Quand nos relations dysfonctionnent, que nous vivons des conflits, que la communication n’est pas bonne, le fait est que nous souffrons… Car nous sommes des êtres de relation : nous avons besoin d’être en lien pour vivre.

Alors si vous vivez actuellement des difficultés relationnelles ou simplement des tensions ou des incompréhensions avec un proche, je vous propose l’exercice suivant : fermez les yeux et connectez-vous au sentiment positif que vous avez pour lui ou pour elle. Peut-être que vous devrez faire cet exercice à plusieurs reprises pour trouver le sentiment profond que vous ressentez pour cette personne, alors je vous invite à prendre le temps nécessaire pour vous.

Qu’est-ce que ça change pour vous et vis-à-vis de cette personne ?

Que pourriez-vous faire pour vous connecter davantage à cette personne à partir de ce sentiment ? Cela ne signifie pas abandonner qui vous êtes ou vos façons de penser.

Se connecter à l’amour que nous avons pour quelqu’un nous permet de nous élever et de réajuster nos priorités. Cela donne une autre coloration et une autre texture aux mots que nous employons et à la façon dont nous nous adressons à l’autre.

Tout est meilleur quand on y met de l’amour, vous ne trouvez pas ?

Et je crois qu’en période de crise, encore plus qu’habituellement, nous sommes invités à nous connecter au meilleur de soi pour aller vers le meilleur de l’autre.

En tous cas, c’est tout ce que je vous souhaite.

close

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
18 + 14 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.