Monthly Archives:avril 2021

Apprendre à dire non à son enfant (sans culpabilité)

Anaïs EUVERTE post on avril 11th, 2021
Posted in Uncategorized

Dans cette vidéo, je réponds à une question qui m’est souvent posée.

J’utilise la visualisation externe, un outil de la Méthode ESPERE de Jacques Salomé. Car comme, il le dit souvent, « les mots sont nécessaires mais pas toujours suffisants pour communiquer. »

A propos de la plume

Anaïs EUVERTE post on avril 4th, 2021
Posted in Uncategorized

Lorsque j’ai créé mon entreprise de formation, mon mari a eu l’idée de l’appeler « La Plumeuverte ». J’ai tout de suite aimé ce jeu de mots entre mon nom de famille et la Plume.

Pourquoi la Plume ?

C’est vrai que j’aime écrire sur mon blog et j’ai également écrit 2 livres auto-édités.

Je viens de finir d’écrire un livre pour les parents que j’espère publier prochainement (pour voir un extrait, c’est par ici!)

Un autre sens m’est apparu plus récemment au sujet de ce symbole de la plume.

Au détour d’une formation, une participante m’a témoigné à quel point elle avait apprécié de me voir aborder des sujets difficiles avec une certaine légèreté.

Oui, j’ai pris conscience d’une chose que j’aime particulièrement faire : c’est aborder des sujets difficiles et profonds avec légèreté.

Je pense que c’est la légèreté qui soulage, la légèreté qui nous libère.

Si je vous parle de cela, c’est que j’ai longtemps recherché cette légèreté comme le st Graal. J’avais l’impression que ce n’était pas pour moi, que ça m’était refusé ou que c’était trop éloigné de moi.

Et aujourd’hui je me sens plus légère, non pas de la légèreté de l’insouciance ou de la superficialité… mais plutôt de la légèreté qui se dépose tel un cadeau, telle une plume justement et qu’il s’agit de savoir accueillir.

Oui, la légèreté fait partie de la résilience, en tous cas elle fait partie de la mienne.

Tel un trésor que je partage avec ceux qui me font le cadeau de leur confiance.

La légèreté, c’est pouvoir rire non pas des événements, mais rire de soi, de ses erreurs, de ses maladresses et de ses prisons… c’est faire preuve de tendresse face à nos imperfections et à notre humanité.

Je ne sais pas quels sont les événements, les situations, les pensées ou les émotions qui vous alourdissent actuellement, mais sachez qu’il est toujours possible de s’alléger et de découvrir sa propre légèreté… à tout âge !

Je vous souhaite le meilleur.