Category Archive:Uncategorized

3 étapes pour mieux vivre avec ses émotions

Anaïs EUVERTE post on avril 17th, 2019
Posted in Uncategorized


Dans les formations et les ateliers que j’anime sur le thème des émotions, je suis toujours surprise par l’intolérance émotionnelle , mais aussi par cette tendance à rejeter la responsabilité de ses propres émotions sur les autres :

« il m’a mis en colère »

« elle m’énerve »

« son comportement me rend triste »…

Tant que nous accusons les autres, nous faisons l’économie du changement personnel.

Non, les autres ne sont pas responsables de ce que nous ressentons, même si leur comportement ou leurs paroles peuvent parfois nous servir de déclencheur.

Mieux vivre avec ses émotions nécessite de prendre conscience de cela : nous sommes seuls responsables de ce que nous ressentons.

Il est donc urgent si nous voulons que les choses s’améliorent, que nous tentions de comprendre ce qui se passe en nous.

Pour faire ce cheminement, je vous propose 3 étapes à suivre.

1) Mieux connaître ses émotions

Il s’agir d’abord de partir à la découverte de de ce que vous ressentez : apprendre à écouter ces émotions qui vous traversent, découvrir cette richesse intérieure (si, si!).

Pour cela il est utile de se rappeler que les émotions sont naturelles et ont chacune une fonction. Être à leur écoute va vous permettre de mieux vivre votre vie, d’être attentif à ce qui est bon pour vous et à ce qui ne l’est pas.

2) Mieux comprendre ses émotions

La 2ème étape consiste à comprendre pourquoi vous êtes parfois si touchés : pourquoi ressentez-vous des émotions parfois disproportionnées par rapport à l’événement ? Il sera nécessaire de vous interroger pour cela sur votre histoire personnelle.

Ensuite, il s’agira d’apprendre à ne plus rejeter la responsabilité sur les autres : développer sa conscience pour ne plus réagir face à l’autre, ne plus être dans un réactionnel qui abîme les relations.

3) Apprivoiser ses émotions

Enfin, pour mieux vivre ses émotions, il est important d’avoir à sa disposition des moyens simples d’apaisement en cas de crise émotionnelle : avoir un ou plusieurs outils pour retrouver une sérénité émotionnelle.

Vous pouvez glaner au fil des lectures et sur le net beaucoup d’informations qui vous permettront de faire ce cheminement en 3 étapes.

Pour vous simplifier le travail, j’ai créé un atelier pratique « Mieux vivre avec ses émotions » où je vous ferai suivre ce cheminement pas à pas.

Il s’agit d’une méthode simple, accessible à chacun, pour connaître ses émotions, les comprendre et les apaiser.

Je vous propose de la découvrir ci-dessous :

Cet atelier demande 15 minutes par jour de travail pendant une dizaine de jours. Après cela, vous aurez une bonne compréhension de vos mécanismes émotionnels et disposerez d’outils pour apaiser vos émotions.

Je suis à votre disposition pour en discuter avec vous.

Les solutions pour mieux vivre avec ses émotions

Anaïs EUVERTE post on avril 16th, 2019
Posted in Uncategorized

Hier, je vous ai parlé de l’intolérance émotionnelle, ce phénomène présent chez beaucoup de personnes qui consiste à ne pas accepter ses émotions ou celles des autres.

Et je vous demandais : comment faire pour apprivoiser ses émotions ?

Certaines personnes voudraient ne plus ressentir d’émotions ou presque : être le plus possible serein, zen… Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous mais dans un monde où le stress est très présent, avec les multiples obligations et activités de nos vies, cela me paraît pour l’instant impossible 😉

Nous vivons dans un monde en mouvement et nous sommes très sollicités ; nos émotions sont des réactions à ces sollicitations.

J’en reviens donc à mon interrogation : Comment apprendre à vivre avec ses émotions ?

Il ne vous a peut-être pas échappé qu’il existe plusieurs méthodes : TIPI, EFT, yoga, sophrologie, méditation…Chacune de ces méthodes a des avantages et peut vous permettre de mieux vivre avec vos émotions et de vous apaiser. Je pratique moi-même certaines de ces méthodes et je m’y suis formée.

Vous vous demandez peut-être comment vous y retrouver dans toutes ces approches, laquelle choisir pour vous personnellement. Et puis ce sont des méthodes qui peuvent prendre du temps et coûter de l’argent ou alors elles demandent de la constance et de la motivation pour être suivies.

Voici selon moi quelques repères pour choisir une approche pour mieux vivre ses émotions :

  • cette méthode devrait vous permette de vous apaiser en cas de difficulté ou de gêne émotionnelle (anxiété, colère, tristesse…), c’est-à-dire de vous aider à gérer la crise
  • cette approche devrait, pour être complète vous permettre également de décoder le message de votre émotion et vous aider à comprendre votre ressenti. Ce deuxième point est tout aussi important, car c’est ce qui fait que vous allez vous apaiser dans la durée, avoir confiance en vos ressentis et devenir plus conscient.

Il se trouve que j’anime régulièrement des formations pour les professionnels pour les aider à canaliser leurs émotions et j’ai été amenée à leur donner une méthode simple pour les aider à mieux vivre avec leurs émotions, à partir de différents outils auxquels je me suis formée. Une synthèse en quelque sorte, simplifiée pour tout savoir sur ses émotions et apprendre à les apaiser. J’ai décidé de partager avec vous cette méthode.

Rendez-vous demain pour que je vous en parle !

Vous pouvez partager dans les commentaires les méthodes que vous utilisez pour mieux vivre vos émotions.

L’intolérance émotionnelle

Anaïs EUVERTE post on avril 15th, 2019
Posted in Uncategorized

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un phénomène que j’observe souvent dans mes séances ainsi que dans les ateliers et les formations que j’anime : l’intolérance émotionnelle. J’appelle ainsi le fait de ne pas tolérer ses propres émotions et celles des autres : de nos proches, de nos collègues, de nos enfants…

Nous rejetons ou reprochons aux autres ou à nous-mêmes quelque chose qui est en fait bien naturel : nos émotions . Cela se traduit par des injonctions « ne t’énerve pas, ne sois pas inquiet ! » ou bien « je ne devrais pas ressentir de la peur, de la tristesse ». Certaines personnes éprouvent également un sentiment de culpabilité ou de la honte quand elles expriment ce qu’elles ressentent.

La croyance que les émotions sont le signe d’une fragilité ou d’une faiblesse est encore bien ancrée dans notre société. Nous croyons que nous ne devrions pas ressentir ce que nous ressentons, et donc que nos réactions ou celles des autres sont mauvaises, inadaptées etc…

J’ai l’impression de passer mon temps à expliquer que ressentir des émotions est le signe que l’on est vivant et que ces émotions nous délivrent des messages ! Car oui, les émotions nous délivrent des messages importants sur nous-mêmes.

Si les émotions nous dérangent tant, c’est aussi parce qu’elles nous débordent parfois et peuvent nous amener à poser des actes ou à prononcer des paroles que nous pouvons regretter par la suite.

Comment faire alors pour entendre le message de nos émotions sans nous laisser complètement déborder ?

Pour moi, les émotions sont une partie de nous un peu sauvage qu’il s’agit d’apprivoiser plutôt que de faire taire.

Comment faites-vous pour apprivoiser justement vos émotions ? Quelles solutions avez-vous mis en place dans votre vie ?

Je vous invite si vous le souhaitez à laisser un commentaire et je continuerai à vous parler des émotions demain.

Un rendez-vous incontournable pour la famille ESPERE

Anaïs EUVERTE post on avril 8th, 2019
Posted in Uncategorized

Bonjour à chacun,

Vous êtes nombreux à lire mon blog et à me remercier de ce qu’il vous apporte.

Tout ce que je partage avec vous fait partie de la Méthode ESPERE, cette approche de la communication bienveillante créée par Jacques Salomé.

Cette approche a transformé ma vie, mes relations et puis aussi ma vie professionnelle puisque j’ai changé de métier !

Tous les 2 ans, l’Institut ESPERE International organise un colloque à Paris, afin de permettre à tous les praticiens adhérents de se retrouver. Cette année, ce sera les 18 et 19 mai.

Nous avons la possibilité en tant qu’adhérents de recommander des personnes, déjà sensibilisés à la Méthode ESPERE et qui voudraient venir au colloque.

Je vous passe donc le message : si vous avez envie de venir à ce rendez-vous qu’est le colloque, je serais ravie de vous y retrouver (car j’y serai, bien sûr)!

Voici le lien avec toutes les informations pratiques et le contenu du colloque:

https://www.institut-espere.com/colloque.php

Le colloque est un moment de partage, d’échange, vivant, à l’image de la Méthode et je trouve que c’est un rendez-vous particulièrement ressourçant et dynamisant.

Si vous avez envie de venir, je vous invite à me le dire par mail ou par commentaire afin que je vous envoie un code de recommandation pour vous inscrire.

N’hésitez pas à poser vos questions en commentaire !


Au sujet de la restitution symbolique…

Anaïs EUVERTE post on mars 19th, 2019
Posted in Uncategorized

Voici une vidéo que je viens de faire pour répondre à quelques questions qui m’ont été posées à ce sujet :

  • Que faire si j’ai peur de restituer à quelqu’un ?
  • Que faire si je reçois une démarche de restitution ?

Réponses ci-dessous :

Pour en savoir plus sur la restitution, vous pouvez aussi consulter l’article suivant :

https://blog-espere.com/comment-faire-une-restitution-symbolique-avec-la-methode-espere/

Tous mes vœux pour cette nouvelle année !

Anaïs EUVERTE post on janvier 1st, 2019
Posted in Uncategorized

Vœux d’amour

Anaïs EUVERTE post on janvier 3rd, 2018
Posted in Uncategorized

Si vous suivez un peu ce blog, vous avez du vous apercevoir que c’est vraiment le calme plat ici depuis de longs mois 😉

Je peux dire que 2017 a été une année intense et difficile d’un point de vue humain. Et j’ai eu besoin de temps pour vivre tout cela et surtout le digérer. Je crois même que la phase de digestion prendra encore un peu de temps.

Comme je le dis souvent en thérapie, lorsque la Vie vous retire quelqu’un ou quelque chose, elle vous ouvre une porte sur autre chose. Forcément. Lorsque vous êtes trahis, vous apprenez en retour. Lorsque l’on vous maltraite, vous concevez vos limites et vous apprenez à vous défendre. Lorsque vous perdez, vous renaissez.

Relevez-vous, vous êtes intensément vivants !

J’ai pris conscience particulièrement cette année de la façon si généreuse dont j’ai été aimée, choyée, encouragée depuis toute petite. A quel point j’ai été autorisée à être moi-même. Quel cadeau !

Aujourd’hui je crois apercevoir ce que le mot Aimer signifie. Comment l’Amour transfigure ceux qui le portent et ceux qui savent le recevoir. Oui, cette année, j’ai reçu une leçon d’Amour. Il faut tout une vie sans doute pour apprendre à aimer, comme cela, sans condition. Aimer, c’est voir le meilleur en chacun, c’est pouvoir trouver l’espérance au-delà des vicissitudes de la vie.

Aimer, c’est sourire et se laisser porter, c’est dépasser ce qui nous blesse. C’est accueillir l’autre tel qu’il est et lâcher-prise. Aimer, c’est garder la foi, quoi qu’il nous arrive. On ne peut rien contre l’Amour. Si vous aimez, vous êtes invulnérable.

Alors pour cette nouvelle année de vie, je n’ai pas envie de vous souhaiter la chance, la santé, la réussite etc. car nul ne sait ce que la vie nous réserve.

Je vous souhaite le meilleur bien sûr, mais j’ai fait l’expérience que le meilleur est parfois très bien caché 😉 , et qu’il arrive de devoir en passer par des moments douloureux pour y accéder. Alors je vous souhaite plutôt d’accueillir ce qui vient comme un cadeau.

Je vous souhaite d’Aimer, simplement d’Aimer, quel que soit votre chemin en 2018. De mettre plus d’amour dans vos mots, dans vos gestes et dans tout ce que vous entreprenez. Que cet amour démarre par vous et qu’il irradie autour de vous.

Et si ce blog peut vous y aider, si je peux personnellement y contribuer, ne serait-ce qu’un tout petit peu, alors j’en serai très heureuse 😉

Merveilleuse année à chacun !

 

Oser être en lien dans les moments difficiles

Anaïs EUVERTE post on septembre 13th, 2017
Posted in Uncategorized

Une personne de votre entourage traverse une épreuve : un deuil, une maladie, une séparation…

Vous vous demandez peut-être comment l’aider : que dire, que faire pour la soutenir ?

C’est vrai que nous pouvons nous sentir impuissants en assistant à la souffrance de l’autre.

C’est vrai aussi que nos relations sont parfois à ce point aseptisées qu’il peut nous paraître difficile de trouver les « bons » mots, les « bons » gestes. Alors parfois nous nous abstenons de dire cette parole de soutien au prétexte que nous nous sentons maladroits. Nous fuyons le contact car le malheur de l’autre est trop pénible et risquerait de nous toucher.

Du côté de la personne en souffrance, il y a aussi sans doute une pudeur, et la peur de n’être pas accueilli ainsi.

De quoi a besoin une personne qui vit une souffrance ?

Je crois qu’elle a avant tout besoin d’être en lien. Garder le lien avec des personnes importantes pour soi est une nécessité lorsque l’on traverse une épreuve. Dans la tempête, nous avons besoin de savoir qu’il y a des ancrages, des certitudes au sein du chaos.

Le lien à l’autre nous confirme que nous appartenons toujours au monde, que nous y avons une place et que nous sommes aimés.

C’est pourquoi je vous invite à prendre le risque de la rencontre avec l’autre, même et surtout dans ces moments-là de désarroi.

Osez être présents à l’autre pour lui dire qu’il fait toujours partie de la Vie.

Osez être touchés, dire que vous êtes bouleversés si c’est le cas.

Vous renforcerez probablement le lien avec cette personne et vous serez vous-mêmes plus consistants et engagés dans l’aventure du réel.

Besoin et Désir

Anaïs EUVERTE post on septembre 3rd, 2017
Posted in Uncategorized Tags:besoin , désir

Je voudrais vous parler de deux personnages importants qui habitent à l’intérieur de chacun : Besoin et Désir.

Besoin est un homme simple, qui sait aller à l’essentiel et se nourrit de choses et de plaisirs nécessaires à la vie. Il cherche à être et à rester en bonne santé. Il veut vivre le mieux possible. Ses valeurs sont le respect de soi, le sens des responsabilités et la santé sous toutes ses formes. Il a une vision très réaliste de l’existence.

Quand Besoin parle, il demande à être pris au sérieux. Il nous alerte parfois à travers des douleurs, malaises ou autres maladies lorsqu’il n’est pas entendu. C’est dire l’importance de ses messages.

Désir quant à lui est un homme fascinant qui a toujours plein d’histoires à raconter. Il vient du pays de l’imaginaire. Il a 1000 projets en tête et en réalise parfois quelques-uns, même si cela ne semble pas être le plus important pour lui : ce qu’il aime avant tout, c’est rêver. C’est un personnage plutôt espiègle et excentrique. Désir fait des blagues et des métaphores, parfois des devinettes. Il aime rire, jouer et être regardé. Désir nous rappelle que la vie est une fête permanente à laquelle nous sommes conviés.

Ce sont deux personnages bien différents donc que nous abritons en nous. Ils ne sont pas toujours d’accord. Parfois, Désir voudrait bien sortir tard et Besoin souhaite ardemment dormir.

Besoin voudrait manger sainement et Désir veut dévorer des frites ou du chocolat. Besoin nous rappelle de prendre soin de nous et Désir nous fait sortir de notre zone de confort.

A l’intérieur de certaines personnes, Besoin et Désir sont carrément fâchés ! Et dans les cas les plus graves, il se peut que Besoin ou Désir soit parti, se sentant mal-aimé ou se jugeant inutile… J’ai connu des personnes que Désir avait quittées. Que la vie est triste sans Désir ! Non seulement elle est triste mais j’ai pu observer que Besoin dépérissait en l’absence de Désir. C’est ce qui s’appelle faire une dépression. Il s’agit alors de retrouver Désir pour retrouver notre élan de vie, nos en-vies.

Parfois, c’est Besoin qui, trop maltraité au sein de nous-mêmes, décide de partir. Et alors, notre santé est mise à rude épreuve. Désir en effet ne s’embarrasse pas de ces choses si essentielles telles que le sommeil, l’alimentation, le respect de soi… Il peut arriver alors que cette personne tombe malade, physiquement ou psychiquement. Non tempéré par Besoin, Désir peut conduire certains à une grande agitation et à un épuisement.

Il s’agit alors de ramener Besoin à l’intérieur de nous et de lui redonner toute sa place, pour retrouver force et ancrage.

Vous l’aurez compris, Besoin et Désir sont très différents mais ils sont complémentaires et inséparables. Notre équilibre dépend de leur cohabitation harmonieuse.

Si nous négligeons Besoin, nous nous mettons en danger. Si nous oublions Désir, nous risquons de ne plus avoir goût à la vie.

Alors, j’ai envie de vous demander : que disent vos Besoins et Désirs présentement ? Comment pouvez-vous les concilier de façon harmonieuse?

Je vous souhaite le meilleur.

 

Alors j’apprends…

Anaïs EUVERTE post on avril 1st, 2016
Posted in Uncategorized Tags:joie

Je partage avec vous aujourd’hui cet article très personnel que je n’avais pas osé poster cet été. Ce matin, je me demandais ce que je pourrais partager avec vous et je suis retombée sur ce brouillon, un article que j’avais commencé à rédiger puis mis de côté… Et je me suis dit que je vous devais bien cet article plus intime 😉

Au mois de juin dernier, je me trouvais au colloque de l’Institut ESPERE International, un moment de rassemblement et de partage pour tous les praticiens et les personnes intéressées par la Méthode ESPERE®. C’est un événement vivifiant, stimulant qui me donne toujours envie d’aller plus loin dans la transmission de cette approche des relations humaines.

Ce colloque était pour moi particulier car j’avais été élue juste la veille comme membre du conseil d’administration de l’Institut… Et puis j’ai reçu beaucoup de messages positifs de certains parmi vous, lecteurs mon blog, et qui m’ont félicitée. J’ai aussi eu la joie de faire une intervention sur le thème de la violence conjugale et j’en ai reçu également des compliments.

En résumé, j’ai été comblée de messages positifs émanant de belles personnes…

Pourtant, dans le train qui me ramenait chez moi, j’ai pris conscience que depuis 2 jours, je ne vivais pas pleinement dans la joie. J’ai senti à quel point ma difficulté à recevoir est encore là, plus masquée et pourtant bien présente. C’est un peu comme si tous ces messages glissaient sur moi, comme si je me retenais de me réjouir. Oui, il y a une partie de moi qui ne peut s’abandonner pleinement à la joie d’être appréciée, reconnue, reliée aux autres… J’accueille les messages positifs car je sais à quel point c’est bon pour quelqu’un de sentir que ses paroles sont reçues. Mais dans la relation que j’entretiens avec moi-même… c’est une autre histoire. Accepter de laisser ces mots venir toucher vraiment mon cœur, ce serait sans doute apprendre que moi aussi je peux être heureuse et en plein dans la lumière.

Alors autant vous le dire et le redire : c’est bien nous-même qui nous vitalisons ou nous maltraitons avec les messages que nous recevons…

Pour que les messages positifs se fraient un chemin en moi, il s’agirait qu’ils trouvent un écho à l’intérieur de moi, un terrain fertile pour les accueillir… donc que je continue ce travail pour enlever les mauvaises herbes et autres croyances qui me répètent que je n’ai pas le droit de rayonner 😉 Et je vous invite à faire de même, car c’est bien à l’intérieur de nous que se trouvent nos limites…

J’apprends à trouver un chemin vers les possibles de cette joie, chemin sans prétention, chemin tranquille… de l’amour de moi à l’acceptation du bon en moi.

« Il faut créer beaucoup de vide en soi pour naître au recevoir » nous dit Jacques Salomé.

Je n’avais pas perçu à quel point ce dénuement serait une aventure vers plus de vie.

Car au fond, quand on se laisse atteindre au plus profond de soi, il n’y a plus que cette joie, celle d’être bien vivant… ici et maintenant.

Je vous souhaite une merveilleuse journée… la joie au coeur 🙂