Author Archive

Apprendre à dire non à son enfant (sans culpabilité)

Anaïs EUVERTE post on avril 11th, 2021
Posted in Uncategorized

Dans cette vidéo, je réponds à une question qui m’est souvent posée.

J’utilise la visualisation externe, un outil de la Méthode ESPERE de Jacques Salomé. Car comme, il le dit souvent, « les mots sont nécessaires mais pas toujours suffisants pour communiquer. »

Comments are closed

A propos de la plume

Anaïs EUVERTE post on avril 4th, 2021
Posted in Uncategorized

Lorsque j’ai créé mon entreprise de formation, mon mari a eu l’idée de l’appeler « La Plumeuverte ». J’ai tout de suite aimé ce jeu de mots entre mon nom de famille et la Plume.

Pourquoi la Plume ?

C’est vrai que j’aime écrire sur mon blog et j’ai également écrit 2 livres auto-édités.

Je viens de finir d’écrire un livre pour les parents que j’espère publier prochainement (pour voir un extrait, c’est par ici!)

Un autre sens m’est apparu plus récemment au sujet de ce symbole de la plume.

Au détour d’une formation, une participante m’a témoigné à quel point elle avait apprécié de me voir aborder des sujets difficiles avec une certaine légèreté.

Oui, j’ai pris conscience d’une chose que j’aime particulièrement faire : c’est aborder des sujets difficiles et profonds avec légèreté.

Je pense que c’est la légèreté qui soulage, la légèreté qui nous libère.

Si je vous parle de cela, c’est que j’ai longtemps recherché cette légèreté comme le st Graal. J’avais l’impression que ce n’était pas pour moi, que ça m’était refusé ou que c’était trop éloigné de moi.

Et aujourd’hui je me sens plus légère, non pas de la légèreté de l’insouciance ou de la superficialité… mais plutôt de la légèreté qui se dépose tel un cadeau, telle une plume justement et qu’il s’agit de savoir accueillir.

Oui, la légèreté fait partie de la résilience, en tous cas elle fait partie de la mienne.

Tel un trésor que je partage avec ceux qui me font le cadeau de leur confiance.

La légèreté, c’est pouvoir rire non pas des événements, mais rire de soi, de ses erreurs, de ses maladresses et de ses prisons… c’est faire preuve de tendresse face à nos imperfections et à notre humanité.

Je ne sais pas quels sont les événements, les situations, les pensées ou les émotions qui vous alourdissent actuellement, mais sachez qu’il est toujours possible de s’alléger et de découvrir sa propre légèreté… à tout âge !

Je vous souhaite le meilleur.

Comment se libérer de ses peurs

Anaïs EUVERTE post on février 21st, 2021
Posted in La relation à soi, vidéos Tags: , ,

Bonjour,

Aujourd’hui je partage avec vous une vidéo pour vous donner une astuce qui permet de se libérer de ses peurs :

Comments are closed

Psy pour enfant ou coach parental : comment choisir

Bonjour,

Dans cette vidéo, je vous parle de la différence entre ces deux métiers, psychologue pour enfants et coach parental pour vous aider à choisir en fonction de votre situation :

Comments are closed

De 2020 à 2021

Anaïs EUVERTE post on janvier 1st, 2021
Posted in Uncategorized Tags: , , ,

Avant de tourner la page de cette année si particulière, je vous invite à regarder 2020 avec gratitude. Beaucoup d’entre nous ont vécu des épreuves cette année, sur le plan psychologique, relationnel, matériel, économique…

Pourtant je suis sûre que vous avez développé des ressources, des capacités d’adaptation pour faire face à ce qui arrivait dans votre vie… C’est parfois pendant les crises que nous prenons les décisions et opérons les changements qui s’imposent dans nos vies et que nous réalisons simplement ce qui est essentiel pour nous… Pensez aussi à tous les bons moments, toutes les découvertes et les joies que vous avez vécus cette année. Gardez-les au chaud au creux de vous.

Vous pouvez choisir de regarder cette année qui vient de s’écouler avec plus de tendresse et de gratitude car vous avez grandi cette année. Je vous propose de garder cette énergie de gratitude pour l’année qui démarre. Comme vous, j’ignore ce que nous réserve cette année… Et nous ne pouvons pas agir sur les événements et les choses qui ne dépendent pas de nous. Mais il nous restera toujours ce pouvoir et cette liberté d’être nous-mêmes, d’agir sur nos émotions, nos pensées et nos relations. Car nous sommes des êtres profondément libres….

Je vous souhaite une année 2021 dans la liberté.

Comments are closed

Les 3 clés du bonheur parental

Anaïs EUVERTE post on novembre 18th, 2020
Posted in vidéos Tags: , , , , ,

Dans cette vidéo, je partage avec vous les 3 clés du bonheur parental selon la psychologie positive.

Comments are closed

Oser être soi

Anaïs EUVERTE post on novembre 11th, 2020
Posted in Uncategorized

Si vous faites partie des gens qui se disent « je ne peux pas lui dire, ça va lui faire de la peine… »

« Je ne peux pas refuser, il va m’en vouloir… »

« Je suis obligé d’accepter, pour lui faire plaisir… »

… ou bien si vous faites partie des gens qui disent cela aux autres…

Alors cet article s’adresse à vous !

Cette tendance à faire croire aux gens (enfants ou adultes) qu’ils sont capables de rendre les autres malheureux est le terreau des relations toxiques.

En réalité, personne ne rend malheureux (ni heureux, d’ailleurs) personne. Cela vous choque ou vous dérange peut-être.

C’est sans doute parce que beaucoup d’entre nous ont grandi avec l’idée que nous rendions nos parents tristes, malheureux ou heureux… nous avons probablement intégré cette donnée dans nos relations aux autres et nous sommes dans une sorte de dépendance relationnelle. Cette dépendance se traduit justement par le fait de vouloir faire plaisir à l’autre et de ne pas lui provoquer de déception.

Cet objectif peut apparaître comme louable. D’ailleurs, la générosité, l’altruisme et le sacrifice ne sont-ils pas valorisés dans notre société ?

Mais regardons de plus près les raisons qui nous poussent à agir ainsi.

On croit qu’on agit par respect de l’autre, mais il s’agit d’un pseudo-respect, d’une pseudo-protection de l’autre. En effet, nous agissons beaucoup plus par peur du rejet ou de l’abandon. Car que se passerait-il si nous étions plus souvent nous-mêmes ? Que se passerait-il si nous disions enfin non à ce dont nous ne voulons pas ? Quelle est cette catastrophe que nous redoutons tant ?

Ce dont nous avons peur au plus profond, c’est de ne plus être aimés, appréciés, comme nous l’avons craint peut-être lorsque nous étions enfants et tellement dépendants des adultes… Voilà ce qui ce cache souvent derrière cette peur de faire du mal ou de la peine aux autres. Nous cherchons à nous protéger du rejet.

Dépasser cette peur est nécessaire si l’on veut grandir et sortir de la dépendance affective.

Vous allez réaliser qu’il y a pas de catastrophe à être soi-même… La seule catastrophe possible ou plutôt le seul dommage qui existe vraiment, c’est le gâchis que représente une existence non vécue pleinement, des relations inauthentiques, des rencontres ratées, des vies passées à faire semblant…

Il n’y a pas de catastrophe car vous n’êtes pas responsable des émotions et des réactions des autres.

Vous n’êtes pas non plus chargé de leur bonheur.

La vérité, c’est que nous sommes tous profondément libres et responsables.

Les autres n’ont pas de pouvoir sur nous. Ils n’ont de pouvoir que celui que nous leur laissons.

Alors, oui, vous avez le droit de refuser ce qui n’est pas bon pour vous ou ce dont vous n’avez pas envie. Je dirais même que nous avons le devoir de vivre notre vie et non celle des autres, et donc d’arrêter de penser à la place des autres et de guetter leurs réactions.

Oui, il est possible d’oser se dire et dire : je te respecte suffisamment pour être moi-même avec toi. Je t’estime suffisamment pour cela.

Je crois qu’être soi-même, ce n’est pas avoir un jour une révélation sur son destin, sa carrière professionnelle ou une rencontre amoureuse… ce n’est pas changer sa vie depuis l’extérieur.

Être soi, c’est surtout pouvoir être à l’extérieur ce qu’on est à l’intérieur.

Encore faut-il avoir conscience de ce qui se passe à l’intérieur de soi et c’est un voyage passionnant et courageux que de partir explorer sa vie intérieure.

Je vous souhaite le meilleur.

Nos relations pendant le confinement

Anaïs EUVERTE post on novembre 9th, 2020
Posted in Uncategorized

Ce nouveau confinement transforme nos habitudes de vie déjà précédemment bouleversées. Sur le plan relationnel, nous pouvons avoir à faire face à plusieurs défis :

– entretenir des relations de qualité avec les personnes qui vivent avec nous ;

– prendre soin des relations avec les personnes que nous ne pouvons pas voir pendant le confinement ;

– avoir des points de vue divergents avec les personnes avec qui nous échangeons (notamment sur le thème de la crise sanitaire)…

Comment se passent ces défis pour vous ?

Nos relations avec les autres peuvent être mises à rude épreuve durant cette période.

Or notre santé psychique, notre bien-être sont aussi dépendants des relations que nous avons avec les autres. Quand nos relations dysfonctionnent, que nous vivons des conflits, que la communication n’est pas bonne, le fait est que nous souffrons… Car nous sommes des êtres de relation : nous avons besoin d’être en lien pour vivre.

Alors si vous vivez actuellement des difficultés relationnelles ou simplement des tensions ou des incompréhensions avec un proche, je vous propose l’exercice suivant : fermez les yeux et connectez-vous au sentiment positif que vous avez pour lui ou pour elle. Peut-être que vous devrez faire cet exercice à plusieurs reprises pour trouver le sentiment profond que vous ressentez pour cette personne, alors je vous invite à prendre le temps nécessaire pour vous.

Qu’est-ce que ça change pour vous et vis-à-vis de cette personne ?

Que pourriez-vous faire pour vous connecter davantage à cette personne à partir de ce sentiment ? Cela ne signifie pas abandonner qui vous êtes ou vos façons de penser.

Se connecter à l’amour que nous avons pour quelqu’un nous permet de nous élever et de réajuster nos priorités. Cela donne une autre coloration et une autre texture aux mots que nous employons et à la façon dont nous nous adressons à l’autre.

Tout est meilleur quand on y met de l’amour, vous ne trouvez pas ?

Et je crois qu’en période de crise, encore plus qu’habituellement, nous sommes invités à nous connecter au meilleur de soi pour aller vers le meilleur de l’autre.

En tous cas, c’est tout ce que je vous souhaite.

Comments are closed

Cultiver la joie

Anaïs EUVERTE post on novembre 6th, 2020
Posted in vidéos Tags: , ,

Bonjour,

Voici une vidéo spéciale confinement pour vous aider à prendre soin de vous dans cette période si particulière.

A bientôt !

Comment prendre soin d’un désir

Anaïs EUVERTE post on octobre 20th, 2020
Posted in vidéos Tags: , , ,

Voici la question que m’a posée une lectrice du blog :

« J’ai un désir d’enfant que je ne peux pas réaliser en raison de mon âge et d’une maladie. Quelle démarche symbolique puis-je faire pour renoncer à la réalisation de ce désir ? »

J’ai réalisé cette vidéo pour y répondre et vous expliquer comment réaliser vous aussi des démarches symboliques pour prendre soin d’un désir.

Si vous aussi, vous souhaitez poser des questions, je les reçois avec plaisir et je vous réponds 🙂

Comments are closed