Tag Archive: communication relationnelle

Pourquoi apprendre à communiquer est nécessaire

Nous avons tous des handicaps de communication.

Oui, je pèse mes mots, des handicaps… plus ou moins invalidants, plus ou moins gênants dans notre vie quotidienne.

Par exemple, certaines personnes ne savent pas recevoir. Dès qu’on leur offre un cadeau ou qu’on leur fait un compliment, elles s’empressent de dire « il ne fallait pas » ou « tu exagères! ». D’autres sont dans l’incapacité de formuler une demande claire et précise. Elle voudraient une augmentation de salaire ou demander à leur voisin un service et elles n’y arrivent pas, peut-être dans la peur de la réponse de l’autre. Que dire encore de ceux qui ne savent pas refuser et préfèrent dire oui à tout ce qu’on leur demande plutôt que de prendre le risque d’une désapprobation? Et de ceux qui, lorsqu’ils donnent, attendent obligatoirement une contrepartie à leur « cadeau » ?

Pourtant toutes ces modalités relationnelles : demander, donner, recevoir et  refuser sont essentielles pour vivre en harmonie avec soi-même et avec les autres. C’est aussi important que de savoir lire ou écrire. Ne pas pouvoir librement se positionner et exister dans ses relations crée beaucoup de difficultés et de conflits avec les autres. Si notre handicap se situe du côté du demander, nous aurons par exemple tendance à attendre que l’autre devine nos besoins et nos attentes que nous n’aurons pas pris la peine de formuler. Nous serons alors très frustrés car l’autre devine rarement nos attentes. D’ailleurs, au passage, en matière de relations humaines, la devinette est plutôt à proscrire ! De la même façon, si je ne sais pas refuser, je vais peut-être reprocher aux autres de trop m’en demander, d’abuser de ma gentillesse etc… alors que c’est bien moi qui suis en difficulté pour refuser.

Et vous quel est votre handicap de communication ? Et que diriez-vous de retrouver la pleine mobilité de votre être dans vos relations ?

La bonne nouvelle, c’est qu’il est toujours possible quelque soit la teneur de votre handicap en communication, de le résorber, en faisant cet apprentissage de la communication relationnelle. Cela ne nous a peut-être pas été enseigné, ni à l’école, ni à la maison, mais il est encore possible d’apprendre ! C’est en tous cas ce que propose la Méthode ESPERE® de Jacques Salomé.

En effet, nous savons tous échanger des informations, parler, mais communiquer relève d’autre chose : cela signifie mettre en commun ce que nous avons à l’intérieur de nous, avec un autre, tout en tenant compte de la relation… Tout un art que je souhaite partager avec vous sur ce blog !

Mode d’emploi du bâton de parole, un outil très utile de la Méthode ESPERE®

Le bâton de parole est une tradition nord-amérindienne, que Jacques Salomé a intégré dans la Méthode ESPERE®.

C’est un outil merveilleux qui permet de réguler la parole dans un groupe.

Pourquoi le bâton de parole ?

Dans un groupe, les personnes se coupent souvent la parole, que ce soit en famille, au travail, entre amis… Même si nous savons qu’il « faut » attendre que l’autre ait fini de parler pour dire notre idée, il est parfois difficile d’attendre que l’autre ait terminé pour placer notre point de vue. Et surtout si ce que nous dit l’autre ne nous plaît pas ou résonne en nous…

Or lorsque nous nous coupons la parole, les mots de l’un n’arrivent pas jusqu’à l’autre et la communication devient stérile.

Voilà pourquoi, au-delà d’une simple règle d’écoute et de communication, je vous propose de mettre en pratique le bâton de parole.

Comment ça marche ?

C’est très simple. Je vous invite à choisir un objet qui symbolisera cette fonction : il peut s’agir d’un bâton, d’une peluche, ou tout autre objet. Une cuiller ou un stylo peuvent très bien faire l’affaire selon le contexte dans lequel vous vous trouvez.

Il s’agira alors de présenter au groupe cet objet comme étant le bâton de parole, ce qui signifie qu’il a pour fonction de vous aider à réguler les échanges.

Règles d’utilisation du bâton de parole

Voici quelques règles très simples pour utiliser le bâton de parole.

1) Celui qui souhaite parler et être entendu par les autres, prend le bâton de parole.

2) Les autres s’engagent à écouter la personne qui détient le bâton de parole sans l’interrompre et sans la juger.

3) La personne qui détient le bâton de parole parle d’elle en utilisant au maximum le « je ». Elle est invitée à témoigner d’elle et à ne pas parler sur l’autre.

4) La personne qui détient le bâton de parole s’engage à aller à l’essentiel afin de ne pas monopoliser la parole.

5) Quand une personne a fini de parler, elle repose le bâton de parole au milieu de la table.

Le plus simple est de tester cet outil à la table familiale, avec vos enfants par exemple. Ils sont généralement très preneurs !

A travers cet outil, vous pourrez constater que la règle (ne pas interrompre l’autre quand il parle) a beaucoup plus de poids et est mieux respectée en la visualisant à l’aide du bâton de parole.

ut eget diam tristique Nullam tempus mi, adipiscing efficitur. quis sit