Prendre soin de l’amour en nous

Anaïs EUVERTE écrit le 27 janvier 2014
Publié dans La relation à soi Tags:amour , deuil , séparation

Fleurs dans la forêt.Au cas où vous vivez un deuil ou une séparation

Le plus difficile quand quelqu’un meurt ou se sépare de nous, c’est de rester seul avec tout l’amour que nous avons encore pour cette personne et dont nous ne pouvons plus témoigner au quotidien…

Cet amour devient inemployé, ce qui fait que nous avons parfois tendance à l’oublier ou à le nier… croyant que notre blessure liée à la perte sera ainsi moins forte. C’est un peu comme si nous gâchions tout le positif que nous ressentions pour cette personne.

Or ce n’est pas parce que cette personne ne vit plus à vos côtés que vous n’avez plus de sentiment pour elle.

Alors que faire de tout cet amour ?

Il est possible de réaliser une démarche symbolique pour faire vivre ces sentiments présents en nous au moment d’un deuil ou d’une séparation.

Vous pourriez par exemple symboliser cet amour par un objet et en prendre soin , vous relier régulièrement à cet objet. Personnellement, je trouve que les plantes ou les arbres font de très beaux symboles d’amour. Prendre soin d’une plante ou d’un arbre que vous avez planté, l’arroser régulièrement, venir lui parler… en conscience, en réalisant qu’il s’agit de l’amour que vous avez pour cette personne.

L’intérêt d’une telle démarche, c’est de pouvoir reconnaître nos sentiments, de pouvoir mettre des mots dessus…et aussi de nous relier un peu à cet part de divin présente en chacun de nous.

Peut-être que cela vous paraîtra farfelu. Certaines personnes me disent qu’il vaut mieux oublier, que se souvenir d’une personne qui nous a quitté est trop douloureux… Faire cette démarche, c’est vrai, n’enlève rien à la tristesse ressentie et qui sera présente le temps nécessaire.

Ce geste symbolique permet seulement de faire une place au beau, de ne plus le brider et de se respecter.

La force du symbolique, c’est de créer cette paix à l’intérieur de nous, quelle que soit la nature des événements.

Je vous souhaite de prendre soin de vos sentiments, de les respecter et de leur accorder une place. Cela vous donnera une force inouïe.

4 responses .

  1. Véronique Ducornet dit :

    je n’y arrive pas, la souffrance est trop grande et revient régulièrement

    • Anaïs dit :

      Bonjour Véronique,

      Merci de ton témoignage.
      Oui, symboliser l’amour encore présent en nous n’empêche pas à la souffrance d’être présente. La tristesse fait partie intégrante du deuil…
      Pour cette tristesse qui t’envahit, il est possible de lui réserver une place également. Il est possible de la symboliser par exemple avec un objet ou alors de la dessiner, cela permet déjà de l’extérioriser…Et progressivement de laisser la place à autre chose. Cela peut prendre du temps.

      Bon courage à toi, quelque soit ce que tu traverses.

  2. Valeria dit :

    Bonjour

    Remerciant à Anais, je souhaite témoigner de la force de cette belle démarche symbolique.
    Pour représenter l’amour que j’ai eu encore pour mon ami, le choix d’une plante bien vivante, aux feuillage coloré, a était très parlant pour moi. J’ai pris soin de l’arroser, de l’orienter vers la lumière, de lui nettoyer les feuilles, même de lui parler parfois… Et la surprise – quelques mois après, un matin au réveil, je découvre « sa dévivance »! J’ignore ce qui se passé, peut-être mon absence de quelques jours, peut-être une insecte minuscule qui l’a piqué, mais j’ai conscientiser que mon sentiment d’amour s’éteint doucement… Il reste aujourd’hui le souvenir d’une belle rencontre!
    Ma vie continue dans l’émerveillement de chaque jour!

    Je vous souhaite une journée ensoleillée d’intérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.