Qui suis-je ?

Anaïs EUVERTE écrit le 23 juin 2013

photo_siteJe suis Anaïs EUVERTE, une femme de 35 ans, passionnée par les relations humaines.

Je travaille dans la relation d’aide depuis environ 10 ans, après avoir d’abord fait des études universitaires de droit.

J’ai exercé en tant que juriste dans plusieurs associations, je me sentais en effet proche des valeurs véhiculées par ces structures. J’ai travaillé auprès de publics en difficulté (personnes SDF, ayant une toxicomanie, personnes incarcérées, personnes victimes de violences conjugales…).

Ces expériences m’ont amenée à des découvertes, à des interrogations et à des remises en question, au sujet de la relation d’aide. J’ai appris tout au long de ces années à ne plus confondre la personne et son comportement et à entendre les interrogations plus profondes d’une personne venue pour une information juridique. J’ai pris conscience qu’il ne suffit pas d’avoir fait des études en droit pour accompagner des personnes, et que la qualité de la relation que je noue avec l’autre est au moins aussi importante que la teneur des informations transmises. Pourtant je n’avais pas appris à communiquer et il me manquait une méthodologie pour cela.

Je me suis donc formée à la Méthode ESPERE®de Jacques Salomé, après avoir lu plusieurs de ses ouvrages, et notamment « Le courage d’être soi ». J’ai suivi une formation de 4 ans, validée par un mémoire et je suis agréée depuis 2011 par l’Institut ESPERE International. Je continue à être supervisée, c’est-à-dire à faire état de ma pratique auprès d’autres professionnels, à travailler sur moi et à me remettre en question.

La formation à la Méthode ESPERE® m’a permis de découvrir une nouvelle façon de communiquer, plus authentique, avec des valeurs de respect, de courage et d’humanisme.

Je peux témoigner des effets positifs d’une prises de conscience de nos défenses, de nos répétitions, de nos zones d’ombre pour aller vers plus d’amour, d’estime de soi et de bien-être… avec soi-même et avec les autres !

Je transmets aujourd’hui ce que j’ai appris et ce que j’ai intégré à travers

– des consultations individuelles et de couple,

– des stages en groupe,

– des formations en entreprise, en association ou en institution,

– des interventions à l’école.

Si vous souhaitez en savoir plus sur mes activités professionnelles, vous pouvez consulter mon site :

http://www.lescheminsdelarelation.com

 

 

4 responses .

  1. Mel dit :

    bonjour,
    aidez vous les parents un peu déboussolés (enfant de moins de 2 ans)?
    Merci

  2. cholet marine dit :

    Bonjour
    En quoi êtes vous différente d’une psychologue ou d’un thérapeute spécialisé dans le couple et les enfants? Vous appliquez une méthode qui n’est pas un métier. Merci pour vos précisions.

    • Anaïs dit :

      Bonjour Marine,

      Je vous remercie pour votre question. Ce blog est consacré à la Méthode ESPERE®, afin de mieux faire connaître cet outil.

      La Méthode ESPERE® n’est pas une thérapie. C’est une pédagogie de la communication, destinée à améliorer la qualité des relations, à soi et aux autres.

      Je ne suis effectivement ni psychologue ni thérapeute, même si la formation que j’ai reçue comporte de la psychopathologie et nécessite d’avoir fait soi-même psychothérapie, ainsi que de continuer à être supervisé. Je ne suis pas psychologue et donc je ne traite pas de pathologie en tant que telle.

      Mon champ d’action est la relation, à soi et à l’autre :j’aide les personnes que je reçois à faire face à leurs difficultés relationnelles en leur transmettant un apprentissage de la communication.

      J’ai un site consacré à mon activité professionnelle et je vous invite à le consulter pour en savoir davantage sur la façon dont je travaille :

      http://www.lescheminsdelarelation.com

      J’espère que cela répond à votre question, sinon, je vous invite revenir vers moi 😉

      Bien à vous,

      Anaïs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.