Pourquoi apprendre à communiquer est nécessaire

Nous avons tous des handicaps de communication.

Oui, je pèse mes mots, des handicaps… plus ou moins invalidants, plus ou moins gênants dans notre vie quotidienne.

Par exemple, certaines personnes ne savent pas recevoir. Dès qu’on leur offre un cadeau ou qu’on leur fait un compliment, elles s’empressent de dire « il ne fallait pas » ou « tu exagères! ». D’autres sont dans l’incapacité de formuler une demande claire et précise. Elle voudraient une augmentation de salaire ou demander à leur voisin un service et elles n’y arrivent pas, peut-être dans la peur de la réponse de l’autre. Que dire encore de ceux qui ne savent pas refuser et préfèrent dire oui à tout ce qu’on leur demande plutôt que de prendre le risque d’une désapprobation? Et de ceux qui, lorsqu’ils donnent, attendent obligatoirement une contrepartie à leur « cadeau » ?

Pourtant toutes ces modalités relationnelles : demander, donner, recevoir et  refuser sont essentielles pour vivre en harmonie avec soi-même et avec les autres. C’est aussi important que de savoir lire ou écrire. Ne pas pouvoir librement se positionner et exister dans ses relations crée beaucoup de difficultés et de conflits avec les autres. Si notre handicap se situe du côté du demander, nous aurons par exemple tendance à attendre que l’autre devine nos besoins et nos attentes que nous n’aurons pas pris la peine de formuler. Nous serons alors très frustrés car l’autre devine rarement nos attentes. D’ailleurs, au passage, en matière de relations humaines, la devinette est plutôt à proscrire ! De la même façon, si je ne sais pas refuser, je vais peut-être reprocher aux autres de trop m’en demander, d’abuser de ma gentillesse etc… alors que c’est bien moi qui suis en difficulté pour refuser.

Et vous quel est votre handicap de communication ? Et que diriez-vous de retrouver la pleine mobilité de votre être dans vos relations ?

La bonne nouvelle, c’est qu’il est toujours possible quelque soit la teneur de votre handicap en communication, de le résorber, en faisant cet apprentissage de la communication relationnelle. Cela ne nous a peut-être pas été enseigné, ni à l’école, ni à la maison, mais il est encore possible d’apprendre ! C’est en tous cas ce que propose la Méthode ESPERE® de Jacques Salomé.

En effet, nous savons tous échanger des informations, parler, mais communiquer relève d’autre chose : cela signifie mettre en commun ce que nous avons à l’intérieur de nous, avec un autre, tout en tenant compte de la relation… Tout un art que je souhaite partager avec vous sur ce blog !

10 responses .

  1. Hornick dit :

    Bonjour Anaïs,

    Super ton blog.
    Merci pour ces partages.

    Si c est ok pour toi j ajoute un lien vers celui ci, depuis mon site.
    Dans l attente de ta validation.

    Bises chaleureuses.
    Virginie HORNICK

  2. Garnier dit :

    Communiquer tout est dit, merci anais, c’est vrai qu’aujourd’hui ca semble indispensable et c’est pourtant parfois trés compliqué de se faire comprendre et de faire passer le bon message, de la bonne facon, sans déformation….super rappel 😉 qui va nous permettre de contrer certains de nos handicaps.

  3. Nina dit :

    Merci pour cette piqûre de rappel Anaïs, je peux constater dans ma vie à quel point cet apprentissage de la communication change mon rapport à moi même et aux autres. C’est une expérience revitalisante ! Je t’envoie toute ma gratitude pour ton blog 🙂

  4. Patrice dit :

    Merci Anaïs pour ton message.
    Oui cela me parle beaucoup ! Trouver des mots sur ce que je ressens ou ma demande, oser m’exprimer.
    Chaleureusement,
    Joyeuses fêtes à toi,
    Patrice

  5. Julien dit :

    Très bonne analyse, communiquer c’est la vie tout simplement

  6. Agnès Emma dit :

    Bonjour Anaïs ,

    ton texte est touchant,
    parce que, tu as raison, nos problèmes de communication sont de vrais handicaps. Quand on ne sait pas dire non, on accuse l’autre d’abuser de nous… On se ment à soi-même, on ne veut pas s’avouer qu’on ne parvient pas à assumer nos besoins. Pourtant, s’affirmer devient facile quand on apprend à s’exprimer, sans heurter la sensibilité de l’autre.

    De mon côté, je m’affirme de plus en plus. Mais, certains de mes proches m’ont déjà reproché d’être sans cœur. Je ne suis pas vraiment d’accord avec eux. Mais, comment puis-je dire qu’ils ont tord? J’écoute leur avis et m’améliore quand je peux 😉

    Merci Anaïs
    Agnès

    PS: J’envisage t’écrire bientôt un nouvel article de qualité si tu es favorable 😉

    • Bonjour Agnès,

      Merci pour ton retour sur cet article.

      Oui, quand on s’affirme, on perd parfois l’approbation des autres…mais je dirais que c’est le prix à payer pour avoir des relations authentiques. Cela n’a rien à voir avec le fait d’être sans cœur ou égoïste. Il est possible de s’affirmer tout en s’intéressant aux autres. C’est la façon de s’affirmer qui va être importante :le faire sans que ce soit contre l’autre mais simplement pour se respecter.

      Avec plaisir pour accueillir un nouvel article de ta part 🙂

      Bien à toi,

      Anaïs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.