Oser sa vie : Vivre en harmonie avec son histoire

Anaïs EUVERTE écrit le 9 septembre 2016
Publié dans La relation à soi, vidéos Tags:oser sa vie

Bonjour,

J’ai le plaisir de partager avec vous la 2ème vidéo « Oser sa vie ».

Cette fois-ci, je vous parle de la relation que vous entretenez avec votre histoire et je vous donne une clé pour apaiser cette relation.

Si vous voulez visionner la première vidéo, sur la relation à soi, je vous invite à cliquer ici.

J’espère que cette vidéo vous aidera à entretenir des relations épanouissantes avec les autres :).

 

 

 

6 responses .

  1. Aurélie dit :

    Bonjour Anaîs,

    C’est super de te voir en vidéo. Je suis tout à fait d’accord avec toi sur l’importance de se responsabiliser et de prendre soin de son enfant intérieur, comme un bon parent le ferait. C’est à nous d’être les personnes les plus bienveillantes envers nous-mêmes et de satisfaire nos propres besoins.

    Bonne journée 😉

  2. Marie-Christine dit :

    Encore un merci, Anaïs, pour cette nouvelle vidéo. Merci pour cette démarche très pragmatique que je vais m’empresser d’expérimenter.
    Néanmoins, reste encore à conscientiser les manques réels ressentis…
    Sommes-nous vraiment capables de mettre des mots sur ce que l’on a pu éprouver?

    • Bonjour Marie-Christine,

      C’est un travail préalable effectivement que d’entendre et de se reconnecter à ce qui s’est passé pour nous étant enfants.
      Lorsqu’on n’y arrive pas seul, on peut demander l’aide d’un professionnel.
      Et puis, tout le monde n’a pas besoin de faire cette démarche, il est important d’entendre si cette démarche fait écho en vous à un besoin. Certaines personnes ont eu plus de manques que d’autres…

      Bien à vous.

  3. Sandrine dit :

    Environ combien de temps doit-on s’occuper de son enfant intérieur ?
    Pour ma part, c’est plus lié à un manque de démonstration affective (calins, bisous, mots doux…)

    • Bonjour Sandrine,

      Merci pour votre commentaire.

      Concernant son enfant intérieur, vous pouvez vous en occuper autant de temps que vous le voulez. Généralement, quand on commence cette démarche, on a beaucoup à s’en occuper, et puis après, on peut espacer et reprendre son enfant intérieur chaque fois qu’on en a besoin.
      Vous pouvez garder cette poupée toute votre vie, car votre enfant intérieur sera toujours là à l’intéreur de vous.

      Bien à vous,

      Anaïs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.