L’intolérance émotionnelle

Anaïs EUVERTE écrit le 15 avril 2019
Publié dans Uncategorized

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un phénomène que j’observe souvent dans mes séances ainsi que dans les ateliers et les formations que j’anime : l’intolérance émotionnelle. J’appelle ainsi le fait de ne pas tolérer ses propres émotions et celles des autres : de nos proches, de nos collègues, de nos enfants…

Nous rejetons ou reprochons aux autres ou à nous-mêmes quelque chose qui est en fait bien naturel : nos émotions . Cela se traduit par des injonctions « ne t’énerve pas, ne sois pas inquiet ! » ou bien « je ne devrais pas ressentir de la peur, de la tristesse ». Certaines personnes éprouvent également un sentiment de culpabilité ou de la honte quand elles expriment ce qu’elles ressentent.

La croyance que les émotions sont le signe d’une fragilité ou d’une faiblesse est encore bien ancrée dans notre société. Nous croyons que nous ne devrions pas ressentir ce que nous ressentons, et donc que nos réactions ou celles des autres sont mauvaises, inadaptées etc…

J’ai l’impression de passer mon temps à expliquer que ressentir des émotions est le signe que l’on est vivant et que ces émotions nous délivrent des messages ! Car oui, les émotions nous délivrent des messages importants sur nous-mêmes.

Si les émotions nous dérangent tant, c’est aussi parce qu’elles nous débordent parfois et peuvent nous amener à poser des actes ou à prononcer des paroles que nous pouvons regretter par la suite.

Comment faire alors pour entendre le message de nos émotions sans nous laisser complètement déborder ?

Pour moi, les émotions sont une partie de nous un peu sauvage qu’il s’agit d’apprivoiser plutôt que de faire taire.

Comment faites-vous pour apprivoiser justement vos émotions ? Quelles solutions avez-vous mis en place dans votre vie ?

Je vous invite si vous le souhaitez à laisser un commentaire et je continuerai à vous parler des émotions demain.

8 responses .

  1. mmE ROBERT dit :

    merci pour votre post sur les émotions,
    personnellement je subis les émotions d’un proche et cela me culpabuilise et me détruit à petit feu.

    • Bonjour,
      Merci pour votre message.
      Vous n’êtes pas responsable des émotions des autres : chacun est responsable de ce qu’il ressent. En naviguant sur ce blog, vous découvrirez des articles qui parlent de la Méthode ESPERE et qui peuvent vous permettre de prendre de la distance face à l’autre.
      Bon courage à vous.

  2. Aurelien dit :

    Pas évident mais le mieux est sûrement de se trouver un exutoire et éviter de s exprimer dans un moment comme celui la , cela évite bien des problèmes par la suite .

    • Bonjour,
      Merci pour votre commentaire.
      Oui je rejoins votre point de vue : ne pas communiquer lorsqu’on est en difficulté émotionnelle, attendre de retrouver un apaisement.

      • Aurelien dit :

        Vous dites que l ont est pas responsable , du côté animal des émotions , il ne faut pas tout rejeter sur les autres non plus , on a forcément une part de responsabilité .?

        • Bonjour Aurélien,
          Selon moi nous sommes au contraire tout à fait responsables de nos émotions et de nos réactions car elles nous appartiennent. L’émotion est parfois difficilement maîtrisable car elle arrive dans le corps, elle est soudaine et peut nous submerger. Mais nous avons toujours le choix de notre réaction, c’est-à-dire de la façon dont nous allons exprimer l’émotion, de ce que nous allons faire avec cette émotion.

  3. BIDOLI dit :

    Bonjour Anaïs,
    J’ai reçu votre mail dans les courriers indésirables … que je viens d’ouvrir ce jour ! Un sujet très intéressant les émotions car pour moi il est essentiel de prendre conscience de qui arrive, accueillir l’émotion avec bienveillance, s’apaiser, laisser descendre en soi pour ne pas être submergée et attendre. Une façon de prendre du recul et éviter de se mettre à penser.
    Ainsi il est possible de « rester Soi », sentir ce qu’il est possible de dire de sa place sans être dans une « réaction automatique », un face à face identique qui ne résout rien voir aggrave la situation.
    Rester Maitre de la Vie en Soi ; une sagesse pas toujours facile à mettre en oeuvre malgré tout.
    Je m’entraine à rester connectée avec le meilleur de moi pour que ma réponse exprime la recherche d’une construction… J’espère avoir été claire.
    Bonne journée
    Jacqueline Bidoli

    • Bonjour Jacqueline,

      Merci pour votre commentaire et cette belle réponse, c’est très justement dit…
      Être connecté au meilleur de soi… oui, pour pouvoir rencontrer le meilleur de l’autre.
      Bien à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments links could be nofollow free.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.