Est-il égoïste de s’occuper de soi ?

Anaïs EUVERTE écrit le 24 juin 2013
Publié dans Les relations humaines Tags:égoïsme

J’entends parfois dire d’une personne qu’elle est égoïste parce qu’elle prend du temps pour elle-même, qu’elle n’est pas toujours disponible lorsqu’on a besoin d’elle, qu’elle fait garder ses enfants pour être un peu seule ou passer du temps en couple…

Cela m’amène à penser que nous sommes encore très influencés par l’injonction : « les autres doivent passer avant nous ». Si nous y réfléchissons un peu, pourquoi donc les autres devraient-ils passer avant nous ?

En réalité, personne ne vous demande de faire passer les autres avant vous. Personne ne vous demande l’abnégation de vous-même ni de vos besoins.

S’occuper de soi n’est pas un acte égoïste, c’est juste le signe que nous sommes autonomes, que nous ne comptons pas sur les autres pour combler nos besoins. Cela ne signifie pas pour autant que nous sommes indifférents aux autres, au contraire.

Alors qu’est-ce qui fait que nous sommes nombreux à  continuer à croire qu’il est égoïste de s’occuper de soi et que nous devons faire attention aux autres ?

C’est notre éducation qui est souvent à mettre en cause : quand nous étions enfant, il fallait peut-être satisfaire nos parents, avoir de bonnes notes, leur faire plaisir, avec parfois le message que nous serions mieux aimés ainsi. Dans ce système relationnel, les sentiments et la relation sont confondus, et l’enfant se met à adopter des comportements en réponse aux attentes de ses parents, afin de mériter leur amour… Il enregistre donc le message qu’il faut faire plaisir aux autres afin d’être aimé par eux. Si nous nous sommes construits sur ce principe étant enfants, il n’est pas étonnant que nous tentions à nouveau à l’âge adulte de faire plaisir aux autres pour gagner ou conserver leur amour.

Or chacun peut être aimé pour qui il est et non pour ce qu’il fait ou ne fait pas.

Si vous vous occupez de vous, vous serez en réalité plus disponible dans vos relations aux autres et plus épanouis. Vous n’aurez pas besoin de demander aux autres de combler vos besoins. Vous serez vous-même, c’est-à-dire un véritable cadeau pour l’autre… C’est en tous cas ce que j’ai appris et expérimenté grâce à la Méthode ESPERE® de Jacques Salomé.

Et si vous essayiez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.